Les frontières culturelles et institutionnelles du migrant. Les insertions des viateurs français, missionnaires en Bas-Canada (1847-1874)

Un_village_du_Bas-Canada_-_1840

L'acteur social qu'est le migrant en vient à construire son insertion et à en délimiter les frontières, culturelles et institutionnelles, bref à se resocialiser. Dans le déplacement, le regard de l'autre occupe une place première, rapporté qu'il est aux références de la socialisation dans des conditions autres que celles avec lesquelles il se doit désormais de composer.

Par Paul-André Turcotte

 

 

Cet article est uniquement disponible au format PDF.